Je cours le marathon de New York : prépa, motivation et difficultés

Bonjour à tous! Comme probablement beaucoup de gens le savent en me suivant sur les réseaux sociaux, je suis une coureuse depuis plusieurs années et c’est un petit peu ma passion préférée! Le 3 novembre prochain, je prendrais le départ avec mon amie Laurène (qui est un peu ma best buddy de course) du marathon de New York City! Je suis tellement heureuse parce que c’est un de mes rêves depuis toujours et je crois que c’est le plus grand marathon au monde! L’entrainement, qui se passe donc au coeur de l’été ( et l’été New Yorkais) est un gros challenge pour moi. En ce moment j’y consacre beaucoup de mon temps et de mon énergie et j’ai reçois plusieurs messages pour me demander comment je m’entraine et ce que je fais donc je vais essayer de répondre du mieux possible! Toutefois, je ne suis absolument pas une pro de la course, comme dans beaucoup de domaines, je n’ai souvent aucune idée de ce que je fais avant de le faire et chaque corps est différent et demande une quantité plus ou moins grande de ressources.

87e935c5-dbf1-4597-9996-e061ec6d4651

Un marathon c’est pour qui?

Alors, le marathon c’est pour tout le monde! Pendant longtemps, j’ai cru que je ne pourrais jamais courir une si longue distance et que c’était réservé aux athlètes! Alors que pas du tout! Je suis persuadée que n’importe qui en relativement bonne santé pourrait courir un marathon, en bien sur faisant une bonne préparation! Je trouve que la course a pieds est un sport fantastique, qui fait beaucoup de bien quand on est anxieux! Courir de longues distances est quelque chose de difficile mais je trouve qu’on peut progresser très rapidement en continuant de s’accrocher.

4a44f3a6-6df4-4fd2-bd6d-25a6135301c6

Pour rappel, j’en avais un petit peu parlé dans mon article sur le sport aux Etats-Unis, j’ai commencé à courir il y a environ 10 ans mais de manière assez légère. Je ne sais pas pourquoi, mais encore une fois j’ai cru que les longues courses n’étaient pas pour moi et donc je courais sans me chronométrer, sans vraiment regarder la durée mais seulement car cela me faisait du bien de courir! Depuis 1 an et demi, je cours de longues distances (type 10 à 25km) assez régulièrement et c’était donc assez naturellement après plusieurs semi-marathons de me tourner vers un marathon!

Mon entrainement et les difficultés

J’ai commencé à m’entrainer pour le marathon début mai. Beaucoup de gens font des prepas « intenses » pendant 3 mois, généralement les 3 mois avant la course. Pour moi, je sais que je ne tiens jamais les programmes trop strictes alors j’ai préféré me donner le temps de m’arrêter une semaine si j’avais envie, de laisser passer plus de temps entre deux sorties longues. Mon objectif c’était de ne pas me dégouter de la course: je sais que lorsque je cours beaucoup avant une grosse courte, je peux vite m’ennuyer donc j’ai décidé de prendre du temps pour moi.

IMG_8423

Niveau entrainement, je suis la méthode de Anne&Dubndidu car Valentin m’avait offert son libre et je la suis sur Instagram depuis plusieurs années (ses tenues de sport sont toujours tellement canons!). J’ai beaucoup aimé son programme qui m’aide car je n’avais pas vraiment de « références ». Toutefois, je suis un peu déçue car le programme de fractionné n’est pas croissant en terme d’effort. Ca veut dire que malheureusement, les séances ne deviennent pas de plus en plus dures et je trouve que c’est dommage car le corps change beaucoup au cours de cet entrainement.

IMG_8452

Je cours toujours le matin, en général entre 5h00 du matin et 7h00 du matin, avant d’aller travailler et de commencer ma journée. C’est souvent assez dur de se lever alors j’ai décidé de ne pas être trop dure avec moi et lorsque je me sens trop fatiguée, je décide de me reposer et d’y aller un autre jour afin de ne pas me blesser. Je sais que la plupart des coureurs font leur course longue le dimanche matin comme on a plus de temps, j’ai essayé au début mais ca ne me corresponds pas vraiment: je n’aime pas me lever « pour rien », je crois que je préfère bien dormir et aller courir le lundi puisque de toute façon je dois me lever!

Sur une semaine typique, voici mon planning d’entrainement:

Lundi: Course longue (entre 15 et 30km)

Mardi: Séance de yoga, de pilates ou de barre pour étirer les muscles face au jour d’avant

Mercredi: Séance fractionnée de vitesse, c’est a dire enchainer des distances courtes à 70% de la VMA

Jeudi: Séance de sport cardiaque type renforcement musculaire, vélo, boxe, HIIT pour muscler les jambes car ce sont elles qui nous porteront jusqu’à la ligne d’arrivée!

Vendredi: Repos!

Samedi: Séance de fractionné en côte, enchainement de montées et de descentes en rythme rapide

Dimanche: Repos!

87e935c5-dbf1-4597-9996-e061ec6d4651

The NY Foundling 

Pour simplifier les choses, j’ai décidé de courir le marathon en levant de l’argent pour une ONG qui s’appelle The NY Foundling et qui à New York City est la principale organisation qui s’occupe d’adoption et de placer des enfants en difficulté dans des nouvelles familles. C’est un sujet très fort pour moi car je suis extrêmement touchée quand des enfants n’ont pas de parents et je suis trop heureuse de pouvoir aider un petit peu cette cause! Si vous aussi vous voulez contribuer, vous pouvez donner ici: https://www.crowdrise.com/o/en/campaign/the-new-york-foundling-nyc-2019/clairetetart?modified=1! Merci mille fois 🙂

Merci de votre soutien et de tous les gentils messages que je reçois! J’espère que cet article aidera ceux qui veulent courir aussi le marathon 🙂

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s